Forum des Nains de Nekkar OGame.fr

Forum des Nains de Nekkar OGame.fr
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les fabuleuses aventures des Nains au pays du Bracassé

Aller en bas 
AuteurMessage
Glorfindel



Messages : 133
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Les fabuleuses aventures des Nains au pays du Bracassé   Dim 15 Avr - 17:23

Le voyageur s’avançait désormais au centre du village. Tout semblait désert à l’heure du crépuscule. Seules quelques lumières étaient visibles çà et là, dans de vieilles chaumières aux toits en ardoise enneigés.
La brise du nord et la neige en abondance étaient à glacer le sang. L’homme sentait le vent s’infiltrer dans ses vêtements humides et salis par le long voyage qu’il venait d’effectuer.
Enfin, il vit au loin, un bâtiment entièrement illuminé portant une horrible enseigne :


« Au dragon de Bourlaouick »


« Quel nom pourri », pensa le voyageur. Mais il n’avait pas le choix. Epuisé, il ne pouvait que se précipiter dans ce taudis miteux qui sentait une odeur de troll en chaleur (déjà que l’odeur du troll n’est pas très engageante, je vous laisse imaginer).

Dès qu’il pénétra dans la salle, il sentit que sa soirée allait valoir quelques noix de Girlatoiy (une sorte de noix qui ne pousse que le 21 février à 23h12 et 13 sec les années bissextiles dans le célèbre village de Girlatoiy, dans le comté de Babasauruhm). Derrière le comptoir, un vieil homme corpulent et suant s’affairait avec des écuelles. Il semblait aussi occupé qu’une abeille dans une ruche alors que la salle était vide.

Puis, il vit dans le fond de la salle, une bande de nains (de vrais nains, l’air @$^$ù, à l’odeur de lendemain de cuvée spéciale et avec des vêtements ridiculement petits – tout ça pour dire que ce sont des nains). L’homme comprit immédiatement l’affairement du patron du bar ; « Avec cette bande de tarés, il a raison de se bouger les miches, ils sont aussi habiles avec une hache qu’avec une pinte ».

D’un signe de la tête, il fit signe au patron de lui servir le contenu d’une bouteille peu engageante. Celui-ci s’exécuta avec lenteur. Après quinze minutes à siroter son immonde mixture, l’homme se tourna vers le groupe de nains et commença à les décrire (au-delà de leur apparence propre aux nains évoquées précédemment).

L’un avait une tête d’intello, le genre nainsupportable dès qu’il ouvrait la bouche mais bon compagnon quand il la fermait. On l’appelait tous Zelote ou Black pour les intimes. Sur sa gauche, on voyait l’opportuniste qui mâchouillait un bout de viande à l’aspect repoussant, le serial déglingueur (enfin le beau nain, ce qui en soit n’est pas une référence), respectait, ou pas, sous le terrible nom d’Othy. Sur sa droite, se tenait un nain à l’œil vif, vile et perçant. Sa perspicacité était bien visible, le genre d’espion parfait en somme – on le surnommait gaiement René, pour on ne sait quelle raison.

Encore sur sa droite, se tenait deux nains qui bombaient le torse et qui avaient des choppes tellement grosses qu’elles s’accordaient bien avec leurs chevilles, de nature démesurées. Il s’amusait à jouer au célèbre jeu du Kikicékialaplusgross, comme à leur habitude. On les appelait Tic & Tac ou encore Zen & Bruss.

Au milieu, un étrange personnage, totalement impassible tirant ce caractère de sa mère elfe séduite par un nain. Il tenta toute sa vie de réunir ses deux cultures en vain, entre autre avec sa brillante invention de l’arc tirant des haches ainsi que les fameuses lames Mortensen. Finalement il trouva comme compromis de se tresser des pouces de bambous fraîches dans sa barbe lisse et soyeuse aux reflets blonds. Glorfindel était son nom pourri … enfin elfique quoi …

Deux nains étaient ensuite côte à côte : l’un était habillé avec une veste noire en cuir, un vieux t-shirt des Barbick Rockers, célèbre groupe de Poopies, cheveux longs, etc. Malgré cet aspect, il était bien le chef incontesté, Obk, (enfin c’est ce qu’il croit le naïf) du groupe de bras cassés. L’autre nain était le seul à boire de la camomille, le genre « J’bois pas, j’fume pas, j’tue pas, je démembre pas ». Bref, il n’avait de nain que l’apparence, mais c’était en fait une grosse tarlouze d’elfe. Topsy était son nom.

Enfin, outre quelques autres nains, il y avait encore un autre individu, une bourse pleine accrochée à sa ceinture, marchand du groupe de son état avec une grosse pioche venant tout droit de la capitale des nains. Le prince des marchands, le grand Parigio.

Voilà donc le tableau de cette bande de guignols.

L’homme s’approcha un peu plus du groupe pour s’insérer dans la conversation.

- Je crois qu'intrinsèquement, il serait tout à fait honorable d'observer les bienfaits métaphysique et physiologique de.... Commença le dénommé Zelote avant d’être interrompu.

TA GUEULE !!!!

Immédiatement, Black se mit à bouder dans son coin, ce qui plut à tout le monde, car il était très agréable dans ces moments-là. Davy-rené sortit immédiatement un petit carnet avec un crayon quand le chef pris la parole.

-Très bien, nous allons donc pouvoir… Voyant que les autres ne l’écoutaient absolument pas, sauf René, il reprit. Euhhh dites, vous m’le dites si j’vous emmerde ?!

Personne ne le remarqua alors que René semblait passablement agacé.

-Fermez vos mouilles !!!! Hurla Glorfindel en gesticulant comme un vieux croulant sénile.

Evidemment, comme à chaque fois qu’il demandait le silence, Glorfy se prit un vent, ses pseudo-compagnons continuant allègrement de faire un boucan d’enfer.

-Tu as vu la hache que j’ai piquée à ce @$^$ù d’elfe la semaine dernière ? Fit Zen.
-Bof, ça vaut pas cette armure que j’ai trouvé en pillant le trou à troll, hier, répondit simplement Bruss.
-C’était où ?
-Euhhh, j’sais pas !
-Allez, fais pas le rapiat !



Après dix minutes d’âpres négociations, dix-huit tournées annoncées et vingt-cinq bourpifs, le calme revint.

-Bon, comme j’essayais de le dire,reprit le chef, il nous faut frapper un grand coup.

Le silence qui suivit se fit tellement pesant, qu’on put pour la première fois entendre le patron du bar nettoyer son matériel. Toutes les têtes se tournèrent vers Othy, sauf celle de Davy qui grattait inlassablement les informations sur son carnet.

-Pas de soucis les nabots, fit Othy avec confiance, j’vais dérouiller du faible. On va bien se trouver un campement de bouseux à zigouiller et après, on leur piquera toutes leurs richesses.

A ce moment-là, ce fier guerrier dégageait tellement une aura de puissance et de confiance que Davy se prit à chanter :

-T’esssssss siiiiiiiii miiiiiii-gnon mignon mignon mignon mignon, mais gros !
-Quelle musique de merde, s’exclamèrent Obk et Topsy dans une syncho parfaite.
-J’sais pas ce qu’on attend pour se le farcir ce @$^$ù de René, ajoutèrent Zen et Bruss dans une non moins parfaite synchronisation.
-Oh non, pas Davy, s’exclama Tospy.

-1000, 2000, 3000, 4000 et 5000, comptait pendant ce temps-là Parigio dans son coin. Comme on l’a entubé ce @$^$ù de barman, on s’fait un max de benef en marchandant !


Il n’en fallut pas plus pour que le bordel recommence. Glorfindel faisait la gueule en demandant le silence, les deux prétentieux avaient repris leur jeu pourri, Davy relisait ses notes sur son carnet pendant que Zelote préparait une réplique toute faite pour leur en mettre plein la vue à cette bande de cons incultes. Finalement, c’est Othy qui mit fin à cette situation totalement habituelle.

-Bon, bon, très bien les tarés, j’men occupe !! Ne partez pas, i'll be back !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les fabuleuses aventures des Nains au pays du Bracassé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Skavens vs Nains
» Il voit des nains partout !!! (MàJ 30/01/11)
» Vente de nains
» [E11] S44 1ère journée: Auvergne - Pays-de-la-Loire
» Pour les fans de Burton, d'alice aux pays des merveilles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Nains de Nekkar OGame.fr :: Partie Externe :: L'auberge du Nain Posteur :: Section RolePlay-
Sauter vers: